La prochaine tempête pourrait passer à l’histoire
 

Offre à ne pas manquer!
groupe-facebook

La prochaine tempête pourrait passer à l’histoire

tempete - La prochaine tempête pourrait passer à l’histoire

















Aucun répit pour le Québec cette semaine ! Après une tempête majeure mardi, un deuxième système en importance est attendu dès la fin de semaine avec son lot de précipitations.

Avec l’arrivée de la tempête mercredi, le mercure devrait grimper pour osciller près du point de congélation. Le deuxième système étant en approche, les températures n’auront pas le temps de descendre avant que ses précipitations ne nous atteignent. Avec cette douceur, un cocktail météo est grandement possible lors du changement de phase, de la neige à la pluie, pour les secteurs du sud, du centre et de l’est. Pour le nord de la province, incluant l’Abitibi-Témiscamingue, seulement la neige est attendue.

Une vingtaine de milimètres de précipitations est prévue.

Un copié-collé

Dès dimanche, le système aura quitté tout comme la douceur qu’il aura apporté. Le mercure passerait du point de congélation jusqu’à -5 °C pour teminer la fin de semaine et chuterait graduellement pour atteindre les -10 °C le mercredi 20 février pour le sud de la province.

Cette situation n’est pas sans rappeler les conditions au Québec depuis quelques semaines : accumulation de neige, redoux au thermomètre, précipitations liquides, chute drastique des températures. C’est survenu pour la première fois de la saison le 24 janvier dernier alors qu’après avoir reçu 15 cm sur le sud de la province la veille, jusqu’à 20 mm sont tombés sous un mercure avoisinant les 3 °C. Le lendemain, le thermomètre affichait -11 °C en minimum. Également, en début février, le 5, 5 mm tombaient sur le sud alors que les températures plafonnaient à 8 °C. -10 °C représente le minimum du 6 février.

Les conséquences de ce phénomène donnent bien des maux de têtes aux automobilistes, piétons et travailleurs qui doivent composer avec la fonte de la neige, des inondations soudaines, des refoulements d’égoût qui laissent une bonne quantité d’eau qui gèle drastiquement. Plusieurs endroits de la ville de Montréal sont présentement recouverts d’une importante couche de glace.

 

 

Source:

AAwZLRC - La prochaine tempête pourrait passer à l’histoire




  • Inscrivez vous sur Ebates, et recevez 50$ gratuitement ! Cliquez ici